La santé

La synthèse vocale est un moyen de suppléance particulièrement pertinent dans le cas de pathologies entraînant une perte de l’usage de la parole (cancers ORL, maladies neuro-dégénératives, …).

Conscient de l’impérieuse nécessité que chaque patient puisse disposer de sa propre voix, Voxygen exploite tout son savoir-faire en termes de création de voix pour proposer aux patients de sauvegarder leur voix en synthèse vocale.

Communiquer constitue le défi quotidien de toute personne qui perd l’usage de la parole à plus ou moins long terme.

En procédant à l’enregistrement de la voix du patient, avant que sa voix ne soit véritablement dégradée, il est possible de capturer une empreinte vocale de bonne qualité. Intégrée au système de synthèse vocale de Voxygen, cette voix permet au patient de communiquer sur tout type d’environnements, notamment au moyen d’interfaces de saisies adaptées à base de prédicteurs, de pictogrammes, ou encore de commande par mono-contacteur dans le cas de troubles moteurs sévères.

La captation des caractéristiques de la voix du patient s’effectue sur plusieurs séances de 2 à 3 heures d’enregistrement, supervisées par un orthophoniste ou un ergothérapeute. Le système est constitué d’un  terminal utilisateur de saisie, ergonomique et intuitif (tablette ou smartphone).

Le système de « prothèse » de voix que nous proposons s’adresse aux patients atteints de pathologies touchant la voix.

Selon les statistiques du ministère de la santé, il y a environ 20 000 cas par an en France : 80% suite à des cancers ORL et 20% dus aux maladies neurodégénératives. Concernant les cancers ORL, plus de la moitié 50% retrouvent l’usage de la parole 1 à 3 mois après l’opération, 25% peuvent bénéficier d’un implant phonatoire et environ 15%  au bout de 3 à 6 mois après rééducation recouvre une voix œsophagienne (voix très mal vécue par le patient), hélas pour 10% d’entre eux il n’y a pas de solution. Concernant les maladies neurodégénératives MND (Maladie de Charcot –SLA, Parkinson..) environ 1000 cas /an, le problème est différent. La perte de la parole est progressive, mais certaine dans environ la moitié des cas, mais elle s’accompagne aussi de difficultés cognitives et de coordination physique.

Pour en savoir plus :

https://www.youtube.com/watch?v=WMmr3Y_7UF4


Numérique et Santé : les voix de la guérison

Magazine INTERCEPTION - 10 mai 2015 :

« La voix est un des éléments essentiels de notre personnalité. De notre naissance à notre mort, elle évolue, nous accompagne, fait partie de nous.[..] Aussi, la perte définitive de sa voix, à cause d'une maladie ou d'un accident, représente un traumatisme important. Certaines personnes, touchées par des pathologies qui affectent leur voix, se désocialisent et se renferment, voire sombrent dans la dépression. Les progrès techniques qui permettent de synthétiser une voix représentent donc un réel espoir pour ces patients. » Reportage d’Yves DECAENS


 

La synthèse vocale peut également être considérée comme une brique de remédiation de divers troubles dans la maîtrise du langage.

Ainsi, dans le cas de la dyslexie, la synthèse vocale de Voxygen peut être utilisée pour effectuer des exercices de dictée de mots ou de syllabes. Le retour vocal met alors en évidence d’éventuelles erreurs d’écriture et l’utilisateur peut corriger sa saisie jusqu’à obtenir une forme orthographique acceptable. Pour des dysarthries, Voxygen peut proposer des voix offrant des possibilités de contrôle de l’intelligibilité et l’effort vocal en vue de constituer des exercices de réadaptation des différents articulateurs, en fonction du profil du patient.

Dans le cas de la dysphasie, des phrases construites par l’apprenant, sont vocalisées avec des voix de synthèse aidant ainsi l’enfant en situation de handicap dans l’apprentissage et le développement du langage oral. La dysphasie touche plus d’un million de personnes en France.

 

Témoignage client :


Avaz, une application de communication alternative et augmentée,  est utilisée et primée aux USA, en Inde, en Australie, au Danemark, Avaz a été traduite en français par le papa d'une petite fille dysphasique. Si la technologie de Voxygen est de grande qualité, et s'est imbriquée très facilement dans l'application Avaz, c'est aussi et surtout les voix d'enfants (Emma et Matteo), qui ont séduit Avaz.

Olivier Fourdrinoy, responsable Avaz France, souligne : «Avaz donnait la parole aux enfants en situation de handicap, Voxygen leur a donné des voix d'enfant. La collaboration dans un contexte international et multi site, s'est faite de manière vraiment conviviale et efficace».



Vous pouvez aussi consulter les sites de nos partenaires pour découvrir leurs offres et leurs solutions avec nos voix de synthèse.

 

Avaz Together, développeur et distributeur d’applications pour enfants en difficulté de communication, intègre nos voix dans leur solutions logicielles.

http://www.avazapp.com/

 

Medialexie, développe et distribue des outils de remédiation destinés aux personnes dyslexiques et dysorthographiques, intègre nos voix dans leurs solutions.

www.medialexie.com/

 

Eneso, distributeur espagnol de matériel et logiciel pour enfants en difficulté de communication, intègre nos voix dans leurs solutions logicielles.

http://www.eneso.es/producto/verbo